JUSTE PENSER ET RESSENTIR


Les avantages de ne rien faire

Le monde moderne pose chaque jour un nombre croissant de problèmes et d'opportunités dans nos vies. Il y a tellement de menaces existantes et nouvelles que nous n'avons tout simplement pas le temps de les aborder toutes. Nous sommes tous occupés, et si nous ralentissons ne serait-ce qu'une seconde, nous nous sentons coupables car "il y a tant à faire". Mais si vous vous arrêtez pendant un intervalle de temps et que vous ne faites rien, vous pourriez constater que cela a ses avantages.

Le Dr ICHAK ADIZES, expert en gestion du changement, a fait de nombreuses recherches et j’essaie de vous les synthétiser ici. Créer un espace nécessaire au fait de ne RIEN FAIRE par le biais d’une pratique de méditation Yogique.

Tout d'abord, le fait de ne rien faire vous donne le temps de vous souvenir, de revoir ce que vous faites et d'analyser si vous devez continuer ou non à le faire. Vous vous rendez compte de la valeur, ou de la futilité, de faire quelque chose ou n'importe quoi. Ne rien faire pendant un moment, c'est comme se retirer d'une image, afin de pouvoir la voir sous un angle différent. Nous savons tous combien il est difficile de voir le tableau quand on est dedans.

Lorsque vous ne faites rien, vous vous donnez l'occasion de vous demander : "Est-il temps de changer ?" Remplir son temps avec quelque chose à faire est une fuite parfaite de soi, alors que ne rien faire vous oblige, parfois douloureusement, à vous regarder en face et à faire face à vos préoccupations.

Il a remarqué un phénomène intéressant chez les personnes qui demandent le divorce. Il leur a posé la question : Quand l'idée a-t-elle germé ? Quand la décision finale de faire un changement est-elle "née" ? Cela s'est souvent produit lorsque la personne était en vacances ou malade au lit, sans rien à faire. Quand on ne fait rien, on se donne la possibilité de tout revoir.


Dans la tradition Hindoue, le zéro et l'infini sont liés. Tout est rien. Le rien est tout. Un autre avantage de ne rien faire pendant un certain temps est que cela permet de créer quelque chose de nouveau. Lorsque votre cerveau est pleinement engagé, il n'est pas disponible pour être créatif. Il a trouvé un dénominateur commun intéressant parmi ses clients entrepreneurs : Lorsqu'ils étaient jeunes, ils ont été malades pendant longtemps ou, pour une autre raison, ils se sont retrouvés seuls, sans rien à faire. N'ayant rien à faire, ils ont dû créer quelque chose par eux-mêmes. Souvent, ils rêvassaient beaucoup et, avec le temps, ils ont développé leur rêve, qui est devenu leur réalité. N'ayant rien à faire, ils avaient le temps d'évaluer leur passé et de faire des plans pour l'avenir.

Cette théorie peut se résumer ainsi : Ne rien avoir à faire est une condition préalable à tout changement. Avez-vous déjà eu la résolution d'opérer un changement stratégique alors que vous étiez stressé pour attraper un avion ? Regardez un train. Pour changer les rails sur lesquels il roule, il doit ralentir, voire s'arrêter complètement.

Avancer à toute allure et changer de direction ne sont pas des activités compatibles. (A) et (C) sont des rôles incompatibles. Vous avez besoin de (B) au milieu pour permettre le changement. Ne rien avoir à faire peut créer l'opportunité de faire un changement stratégique dans sa vie. Ce qui peut sembler être un problème peut être une bénédiction déguisée. De nombreux entrepreneurs ont créé leur entreprise après avoir été licenciés de leur emploi précédent et n'avoir rien eu à faire pendant un certain temps. Le fait d'avoir un emploi, et de se battre pour le conserver, leur a fait dépenser toute l'énergie limitée dont ils disposaient ; ils n'avaient tout simplement pas l'énergie nécessaire pour envisager de créer une entreprise. Se faire licencier est la meilleure chose qui pouvait leur arriver. Cela leur a donné le temps et l'énergie nécessaires pour analyser ce qu'ils voulaient vraiment faire de leur vie et quels changements stratégiques ils voulaient opérer.

La récession peut aussi être une bénédiction déguisée. La chute des ventes, la baisse de la production et la diminution de la pression pour honorer les commandes sont autant d'occasions pour les décideurs de réévaluer le passé et de mettre en œuvre des changements stratégiques pour l'avenir.

Maintenant, un mot d'avertissement : Regarder la télévision ou lire un livre à l'ombre de votre parasol, nager, surfer ou faire du vélo... rien de tout cela ne compte comme ne rien faire. On peut les considérer comme des vacances, mais pas comme "ne rien faire". Rien ne signifie rien. Rien signifie n'avoir aucun programme, aucun but à atteindre, rien qui engage votre esprit de quelque manière que ce soit. Rien signifie que votre esprit est autorisé à vagabonder librement.

Dans le yoga, le fait de s'allonger par terre sans bouger (la "pose de la personne morte") est une pose en soi, et une pose très importante. Il faut savoir ne rien faire. C'est une science et un art en soi.


Comment, alors, s'y prendre pour ne rien faire ? Voici peut-être la réponse : Vous ne trouverez jamais le temps de ne rien faire ; vous devez prendre consciemment et intentionnellement le temps de ne rien faire. La façon la plus simple de mettre en œuvre cette philosophie de vie est de méditer. Je médite deux fois par jour pendant 10 min. Si vous ne voulez pas méditer, engagez-vous à vous asseoir et à ne rien faire chaque jour pendant une heure sans vous sentir coupable. Ayez un bloc-notes et un stylo à portée de main ; vous pourriez être surpris par ce qui vous vient à l'esprit. Ne rien faire, c'est faire quelque chose de très important. Cela vous permet de changer, et dans le monde trépidant dans lequel nous vivons, le changement est une condition préalable à la réussite.

Prendre du temps pour vous, c’est vous donner de l’importance.

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout